Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/2/d526974953/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS/administrator/components/com_poweradmin/models/menuitem.php on line 376

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/2/d526974953/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS/administrator/components/com_poweradmin/models/menuitem.php on line 376

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/2/d526974953/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS/administrator/components/com_poweradmin/models/menuitem.php on line 376

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/2/d526974953/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS/plugins/system/jsnpoweradmin/jsnpoweradmin.php on line 201

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/2/d526974953/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS/administrator/components/com_poweradmin/models/menuitem.php on line 376

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/2/d526974953/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS/plugins/system/jsnpoweradmin/jsnpoweradmin.php on line 233

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/2/d526974953/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS/libraries/cms/application/cms.php on line 460
Publications - ckm-org.com

Cercle de Réflexion Kankou Moussa
8, rue Louis Goux
69100 Villeurbanne
email: info@ckm-org.com


Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/2/d526974953/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS/modules/mod_menu/helper.php on line 97
Menu

 Les conférences

 Accord de Partenariat Economique l'Afrique de l'Ouest / Union Européenne :

- Opportunité ou risque économique et social?

Après plusieurs années de négociations, les Etats de l'Afrique de l'Ouest (l'UEMOA et la CEDEAO) et les Etats membres de l'Union Européenne (UE) ont paraphé un Accord de Partenariat économique et commercial (APE).

Cet accord est le prolongement des différents Accords de Partenariat ACP/CE signés à Cotonou, communément appelés les Accords de Cotonou.
Il a vocation à régir les relations économiques les Etat parties à l'accord et se veut « un instrument de développement pour promouvoir particulièrement une croissance durable, accroître la capacité de production et d'exportation des Etats de l'Afrique de l'Ouest, soutenir la transformation structurelle des économies ouest-africaine ainsi que leur diversification et leur compétitivité.. ».

Il se donne comme objectif «d´établir un partenariat économique et commercial visant à réaliser une croissance économique rapide, soutenue et créatrice d'emplois, à réduire puis à éradiquer la pauvreté, à relever les niveaux de vie, accroître le revenu réel et la production d'une manière compatible avec les besoins de la région Afrique de l'Ouest et prenant en compte les différents niveaux de développement économique des parties ».
Au-delà des bonnes intentions, en prévoyant la suppression progressivement des droits de douane et la création à terme d'un espace de libre échange, l'Accord de Partenariat économique constitue un défi sans précédent pour les Etats de l'Afrique de Ouest.

Il est donc permis de s'inquiéter, de douter et de s'interroger.
Quelle place réserve-t-il réellement aux Etats et aux populations de la région de l'Afrique de l´Ouest ? Les entreprises ouest africaines ont-elles les moyens nécessaires pour tirer profit de cet accord ?

Est-ce un projet qui porte les germes d´un modèle économique qui permettra un développement économique respectueux des aspirations sociales, culturelles et politiques des populations de la région de l'Afrique de l´Ouest.

Notre Cercle de réflexion estime nécessaire de diffuser cet accord afin de :
sensibiliser les acteurs économiques sur les enjeux de cet Accord et son impact sur le tissu économique et social ;
susciter des réflexions et ouvrir un large débat ;
concevoir les gardes fous adéquats pour limiter les conséquences de la libéralisation des échanges, notamment dans les secteurs les plus sensibles, comme agriculture ;

Cher lecteur, nous vous invitons donc à prendre part à ce débat et à y apporter votre contribution.
A cet effet, nous publions en intégralité l'Accord de Partenariat paraphé par certains Etats, et qui sera ensuite ratifié par les parlements nationaux.

L'Accord de Partenariat Economique (texte intégral)

 

 Les Institutions de la sous-région:  CEDEAO et UEMOA

 

Zakeye Zerbo (*)

L’un des objectifs du Cercle de réflexion Kankou Moussa étant de s’interroger sur les problèmes majeurs de la sous-région Ouest Africaine, et de formuler des propositions, nous avons choisi de présenter les deux institutions sous régionales les plus influentes.

Parce que leurs actions ont un impact direct sur la vie des citoyens, les interventions de la CEDEAO et, d’une manière moins visible, celles de l’UEMOA, s’apparentent à des ingérences extérieures dans les affaires nationales des Etats.

 En particulier, les opérations de médiation de la CEDEAO dans les processus politiques en crises, et surtout ses interventions militaires, constituent, à juste titre, des atteintes frontales à la souveraineté des Etats membres.

 Or, en analysant de plus près, le lecteur s’apercevra que la mise en œuvre des instruments juridiques et des moyens que les Etats eux-mêmes ont octroyés à ces deux institutions, au nom de l’intérêt supérieur de la coopération sous régional, aboutit inéluctablement à ce résultat. Il n’est donc pas étonnant, qu’en temps de crise politique réelle, s’affrontent les préoccupations nationales des Etats et leurs engagements sous régionaux.

Si la CEDEAO apparaît essentiellement comme le gendarme du maintien de la paix et la stabilité politique dans la Sous Région, l’UEMOA est le véritable moteur d’une intégration économique et sociale examplaire dans un espace moins étendu.

L’ECOMOG : Le bras armé de la CEDEAO

Présentation de la CEDEAO

zak

 

* Zakeye Zerbo, Avocat au Barreau de Lyon, Docteur en Droit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                  

 

 

 

 

 MALI, ENJEUX DE LA FORMATION DES RESSOURCES

HUMAINES DANS LA COMPETITION REGIONALE:

Seydou Sissouma (*)

Le Mali post indépendance s'est illustré par une grande audace réformatrice dans le domaine de l'éducation. Rupture avec le système français et construction d'une école avec son rythme et ses parcours propres. Création de ce qu'on peut considérer comme les premières écoles doctorales en Afrique de l'ouest à travers les Conseils pédagogiques supérieurs, devenus aujourd'hui l'institut Supérieur de la Formation et de la Recherche Appliquée (ISFRA). Un demi siècle après le système éducatif bat de l'aile ; ses produits ne sont pas les plus compétitifs de la région. Une évolution qui interpelle.

Cliquez ici pour déconvrir la présentation

 

Seydou Sissouma

 

* Seydou Sissouma, ancien rédacteur en chef du quotidien national sénégalais,  conseiller en communication du président   malien  ATT et  aujourd´hui Commissaire du Département Developpement Humain de l'Uemoa

                                  

 

 

 

Aller au haut